MAP - Publié le Mercredi 13 Mai 2020 à 11:11

Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine


Dakar – La confirmation de la tenue des élections générales au Ghana, en décembre prochain, la question du remplissage du barrage éthiopien La Renaissance et la pandémie de coronavirus (Covid-19) sont les principaux sujets commentés et développés par la presse africaine parue mercredi.


Au Sénégal, +Le Soleil+ écrit que la levée des mesures de restriction dictées par la pandémie de coronavirus a suscité des réactions mitigées chez les acteurs politiques.

Sous le titre « Assouplissement des mesures de restriction : entre le satisfecit et les réserves des acteurs politiques », le journal note que si certains magnifient ces décisions qui permettent une relance de l'économie, d’autres estiment qu’il fallait mettre la pédale douce en vue d’éviter les risques d’une augmentation du nombre de cas.

La publication se fait par ailleurs l’écho de la déclaration du ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, qui a dévoilé une nouvelle stratégie de lutte contre l’épidémie du coronavirus.

Selon le journal, le ministre compte déployer plus d’énergies à Dakar et à Diourbel qui sont les régions les plus infectées.

« La bataille doit être plus soutenue à Dakar », a-t-il dit, relevant que « cette option stratégique ne doit nullement occasionner un relâchement, elle doit plutôt créer un environnement de confiance pour l’adhésion de tous à la lutte contre le covid-19 ».

Son confrère +Enquête+ rapporte que la pandémie du covid-19 continue de faire son bonhomme de chemin au Sénégal, relevant qu’au moment où l’Etat prône l’assouplissement des mesures prises dans le cadre de la riposte contre la covid-19, la courbe épidémiologique reste ascendante.

Ainsi, précise la publication, le bilan du mardi 12 mai fait état de 109 nouveaux cas positifs, notant que le Sénégal compte 1995 cas positifs de covid-19, dont 742 guéris, 19 décès et 1 évacué.

En Côte d'Ivoire, "koaci.com" indique que le ministère de la Santé et de l'Hygiène Publique a annoncé lundi 127 nouveaux cas enregistrés de Coronavirus sur 506 échantillons prélevés, 2 nouveaux guéris et pas de nouveau décès. D'après le portail électronique, 61 jours après l'annonce du premier cas, le bilan ivoirien du Coronavirus fait état de 1857 cas confirmés sur tests, 820 guéris et 21 décès.

Sur un autre registre, son confrère "Abidjan.net" rapporte que la télévision nationale islamique Al-Bayane, la première télévision musulmane de Côte d'Ivoire a démarré, mardi, ses programmes. Selon les dignitaires religieux musulmans en Côte d'Ivoire, la réalisation de ce projet audiovisuel permettra « d’améliorer l’image et de diffuser le vrai visage de l’islam» .

Au Mali, +l'essor+ indique que le Président de la République a eu une séance de travail mardi sur la crise de Kayes qui a fait trois morts, en marge de manifestations qui ont eu lieu après qu'un policier a ouvert le feu sur un jeune.

Après un échange sur les événements qui ont endeuillé la ville de Kayes et engendré une violence qui s'est manifestée par l'incendie de deux commissariats, le Chef de l'Etat Ibrahim Boubacar Keita a appelé au calme et promis que la lumière sera faite sur tous les actes déplorés, selon un communiqué de la Présidence malienne, selon le journal.

Il a annoncé la visite imminente du Gouvernement à Kayes sous la conduite du Premier ministre.

Et d'ajouter que les députés de Kayes ont informé le Chef de l'Etat de leur décision de se rendre incessamment sur les lieux pour contribuer au retour au calme.

Au Gabon, +l'Union+ écrit sous le titre "Covid-19 : encore plus d’efforts" qu’alors que se développe de façon inquiétante (863 cas confirmés pour 9 décès, certes, 137 guérisons), la pandémie de covid-19, deux mois après son apparition au Gabon, le Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l'épidémie à Coronavirus au Gabon (COPIL) a préconisé, hier, une prise de conscience collective et la mise en place de nombre de mesures.

Et la publication de citer, entre autres, un cadre réglementaire répressif, la multiplication de tests de dépistage (5530 à ce jour) et l’amélioration de la prise en charge des différents cas.

De son côté, le site d’information +gabonmediatime+ indique que réunis, mardi, pour une séance de travail présidée à la Primature par le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale, le gouvernement a tranché quant à la situation liée à la gestion des ordures ménagères sur le territoire. 

Et d’expliquer qu’auparavant dévolue à des opérateurs privés avec un succès pour le moins mitigé, cette tâche incombera désormais aux différentes mairies sur toute l’étendue du territoire. 

Au Rwanda, le principal quotidien +The New Times+ rapporte que le président rwandais Paul Kagame a présidé mardi une réunion consultative des dirigeants de la Communauté de l'Afrique de l'Est (CAE) sur les derniers développements de la pandémie du nouveau coronavirus.

Au cours de cette réunion, tenue en visioconférence, le chef d'Etat rwandais a appelé ses homologues de la communauté est-africaine à « travailler ensemble pour lutter efficacement contre la pandémie du Covid-19 », indique le journal anglophone, notant que cette réunion a connu la participation des présidents de l'Ouganda, du Kenya et du Soudan du Sud.

Le président Kagame, écrit la publication, a mis l’accent sur la nécessité de maintenir le flux des échanges commerciaux au sein de la communauté et de renforcer la collaboration et la coordination avec le secteur privé.

Sur un autre registre, la presse rapporte que des centaines de ressortissants rwandais bloqués aux Emirats Arabes Unis (EAU) en raison de l'interdiction des voyages internationaux pour cause de pandémie de coronavirus seront rapatriés cette semaine.

Au Ghana, +Daily Graphic+ rapporte que les élections générales au Ghana auront bien lieu en décembre prochain, malgré la pandémie de Coronavirus, a affirmé le ministre ghanéen de l'Information, Kojo Oppong Nkrumah.

Et de souligner que le gouvernement ne voit "aucune raison justifiable de chercher à prolonger son mandat constitutionnel en utilisant le virus comme excuse".

Son confrère, +Pulse Ghana+ indique que le Ghana a franchi la barre des 5.000 cas confirmés du nouveau coronavirus, notant que 494 personnes sont déclarées guéries, alors que 22 sont décédées. Au Kenya, le journal à grand tirage, "Daily Nation" se fait l'écho des propos d'un chercheur kényan basé aux Etats-Unis qui avance que le virus qui cause Covid-19, tout comme les virus qui causent la grippe, "est saisonnier et mourra lorsque l'été, caractérisé par des températures et une humidité plus élevées, s'installera".

Le chercheur Farouk Juma a rassemblé des données qui montrent que la majorité des cas de Covid-19 ont été enregistrés dans les climats tempérés, au-dessus du tropique du Cancer.

Dans une communication transmise au journal, Juma a souligné que 93% de tous les cas se trouvent dans des régions au-delà du tropique du Cancer, qui subissent peu de soleil et un air froid et plus sec, plus propice aux virus aéroportés. "Ces conditions permettent au virus de survivre plus longtemps en dehors du corps humain et de voyager plus loin", a-t-il avancé, arguant que l'Espagne et l'Italie, qui ont enregistré des cas confirmés extrêmement élevés et des décès dus à Covid-19, se trouvent dans cette région.

En Ethiopie, +ETHIOPIAN MONITOR+ rapporte que le gouvernement s'en tient à son plan de remplir le réservoir du grand barrage La Renaissance en juillet prochain.

Lundi, l'équipe technique du grand barrage a informé les hauts responsables gouvernementaux et militaires des progrès réalisés dans la construction, relève le média éthiopien, notant que le taux de réalisation a atteint 74 pc.

Citant le ministre de l'eau, de l'irrigation et de l'énergie, Seleshi Bekele, le média éthiopien note que le remplissage du barrage ne causera pas de dommages importants aux pays situés en aval du Nil.

Sur un autre registre, +FANA BC+ revient sur le don accordé par la Corée du Sud à l'Ethiopie pour aider le pays dans sa lutte contre la pandémie de coronavirus.

Le don est composé notamment de 28 000 kits, 150 400 masques faciaux et des désinfectants, ajoute le média éthiopien.

A Djibouti, le journal "La Nation" rapporte que le ministre de la communication chargé des postes et des télécommunications, Radwan Abdillahi Bahdon, a pris part en vidéoconférence à une réunion extraordinaire du conseil des ministres en charge des TIC de l'Alliance Smart Africa (CMTIC III).

Cette réunion qui a vu la participation des ministres de la communication des pays membres de cette alliance, suite à l’invitation du ministre des postes et télécommunication et économie numérique de la Guinée, Moustapha Mamy Diaby, a porté sur les perspectives des réalisations entreprises dans la lutte contre le Covid-19, notamment la présentation des solutions numériques, ajoute la publication.

Au fil de la réunion, un débat fructueux a eu lieu entre les participants qui n’ont pas manqué d’échanger leurs idées et expériences concernant la lutte contre la pandémie de coronavirus, souligne le journal.

En RD Congo, "Forum des As" écrit que le gouvernement congolais a appelé à la négociation avec l'association des propriétaires des véhicules affectés au transport en commun pour revoir à la baisse le tarif de transports en commun.

“L'Avenir” indique que 12 experts chinois sont arrivés mardi à Kinshasa pour appuyer l’équipe de riposte à la pandémie du Covid-19, soulignant que cette délégation sélectionnée par le gouvernement chinois va partager son savoir-faire par les conseils, échanges et séminaires, donner des formations auprès du personnel soignant congolais et chinois se trouvant sur le sol congolais et avoir des échanges avec les équipes congolaises sur le traitement des maladies infectieuses autres que le Covid-19.

En Afrique du Sud, +The Citizen+ écrit que le Congrès des syndicats sud-africains (Cosatu), la plus puissante centrale syndicale du pays, a appelé le président Cyril Ramaphosa à passer du niveau 4 au niveau 3 du confinement «dès que possible» afin d'éviter « la tempête économique » qui se profile.

Le porte-parole de Cosatu, Sizwe Pamla, a dit que le pays devait assouplir les restrictions imposées dans le cadre de la lutte contre le covid-19 tout en poursuivant les efforts visant à réduire les infections enregistrées dans le pays. "Il existe un risque d'augmentation des infections, mais des mesures sanitaires et sécuritaires doivent être mises en place pour réduire ce risque", a-t-il noté.

De son côté, +Daily Maverick+ rapporte que le ministère sud-africain du Travail a révélé que seulement 60 pc des entreprises se conforment aux réglementations en vigueur pour endiguer la propagation de la pandémie. 

C'est le constat qui ressort de 2.789 inspections réalisées entre le 30 avril et le 8 mai, indique le journal, notant que la situation dans les entreprises publiques a été encore pire avec seulement 50 pc d'entités qui se conforment aux réglementations.





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador